portrait caro.jpg
Sans titre-1.jpg
portrait caro 3.jpg
Andante con tenerezza, H. 135, Wq. 65

Caroline Lhuillier Combal

Direction Artistique

Caroline s’est formée au conservatoire de danse d’Avignon.
Elle rejoint les ballets de Nancy en tant que corps de ballet en 1995.
En 1999, Richard Wherlock lui demande de le suivre en tant que soliste au Komish Oper de Berlin et

ensuite en 2001 lorsqu’il prend la direction du Basel Ballet.
En 2004, elle intègre le ballet de l’Opéra de Lyon.
Caroline danse sur les scènes les plus distinguées du monde entier,

dans les grands ballets classiques  comme « Giselle », « Le lac des Cygnes », « Casse Noisettes »,

« Roméo et Juliette », « La Sylphide », dans les pièces de Georges Ballanchine et

dans les pièces plus contemporaines de  Jiri Kilian, Mats Ek, William Forsythe, Maguy Marin,

Angelin Prejlocaj, Philippe Découflé, Roland Petit, Antonio Gadès, Martino Muller…
En 2000, à Berlin, elle est nommée meilleure danseuse dans le rôle de « Stetl » de Richard Wherlock.
Elle remonte des ballets pour R.Wherlock au ballet contemporain de Buenos Aires.

En 2008, elle crée la Cie8 avec laquelle elle produit deux pièces, « Jeu d’Ego » d’après le roman

« Belle du Seigneur » d’Albert Cohen, pièce danse-théâtre pour un comédien, et une danseuse,
et « La Veste » pièce pour deux danseurs avec Olé Khamchanla.
En 2011 La Cie de Hip Hop « A’Corps », lui demande de prendre la direction artistique
de leur pièce « ACMÉ » pour le théâtre de la Villette à Paris.


En parallèle, Caroline obtient en 2003, le 1er rôle féminin dans le film

« One bullet Left » du réalisateur allemand Markus Fischer.

Ce court métrage est primé au festival de Venise, celui de New York et est diffusé sur Arte.

 

Grâce à cette expérience, elle décide de se former au jeu d’acteur pour étoffer son univers artistique, et le

fait auprès de Cécile Auxire Marmouget de la Compagnie professionnelle de théâtre Gazoline à Valence.
Entre 2007 et 2017, elle joue dans plusieurs pièces classiques et contemporaines
de

Georges Feydeau, Orvatz, Marivaux, Marion Aubert, Mark Ravenhill...
Et assiste C.Auxire Marmouget sur plusieurs de ses mises en scène.


Caroline crée l’ART8 afin de monter des spectacles sur mesure pour les entreprises et leurs problématiques. Cette expérience permet à Caroline de s’épanouir dans l’écriture et

la mise en scène face à des sujets de société.
Aujourd’hui pour la Cie8, Caroline traite dans «
#ELP », le sujet du harcèlement scolaire,

du cyber-harcèlement et de la manipulation des réseaux sociaux.
Elle écrit cette pièce danse-théâtre avec Mickaël Taboyan, chorégraphie et met en scène «
#ELP » 

en collaboration avec chaque artistes présent.e.s dans le projet.

Pour le projet « BOurgeois-BOhème » Caroline travaille en collaboration avec Émilie Rival.

65654031_2570843226259819_87569400402081

Emilie Rival

Co-direction Artistique

Émilie est une artiste pluridisciplinaire qui s’est formée au jeu d’acteur,

à l’improvisation, et au clown. Sa variété de jeu, lui a permis de participer

à des créations aussi bien sur scène, dans la rue ou

sous chapiteau en France et à l’étranger.


Au théâtre, elle a joué dans plusieurs mises en scènes de

Thomas De Montgolfier à Nantes.
Christophe Hamon a crée pour elle « La Conf’ » un seul en scène

qu’elle a joué une trentaine de fois en appartement, 

au théâtre et qui tourne encore !
Elle a participé à la co-écriture de deux pièces dans lesquelles elle a joué,

« Cinématographie, une question d’avis » en 2016 à Valence puis

« À cœurs découverts et à gorges déployées »

d’après les textes de Desproges en 2019 dans le Pays de la Loire.

Au cinéma, Émilie a interprété différents rôles dans plusieurs courts métrages réalisés par l’école de cinéma de Nantes Cinecréatis et Angers.

Pour le projet « #ELP », Émilie participe à l’élaboration,

la communication et la diffusion de la pièce.

Pour le projet « BOurgeois-BOhème », Émilie travaille en collaboration

avec Caroline Lhuillier Combal.

En parallèle, Emilie donnera des ateliers de

« Théâtre de la Confiance en Soi » pour le lycée du Dauphiné à Romans