_RVB2766.JPG

La Veste

Création 2011

Ce mot qui parait banal s’étoffe si on le tourne et retourne dans tous les sens.

Prendre une veste, oui, mais laquelle ?

Les enfants l’enfileront et la moqueront pour jouer aux grands ;

les ambitieux•euses se feront tailler le costume de la réussite sociale ;

les adolescent•e•s la transformeront pour s’intégrer dans une tribu ;

les opportunistes choisiront une veste caméléon ;

les coincé•e•s une veste cintrée ; les écolos une veste en lin ;

les révolutionnaires une veste MAO ; les militaristes une veste officier ;

les comiques une veste de clown ; les nostalgiques une veste d’hier ;

mais avec la sagesse de la vieillesse, iels finiront toustes par laisser tomber définitivement

la veste pour être libre de leurs mouvements… et de leur pensée tout en laissant une trace.

Un couple, avec un profond désir et une volonté de faire, défaire, structurer

ou déstructurer cette société, empreinte le chemin, mais quel chemin ?
Il se retrouve sur les empreintes de celles et ceux qui ont exploré,

qui ont changé les choses et qui se sont trompé, ou qui ont réussi.

Il s’appuie sur certaines traces, et en rejette d’autres, dans l’unique but,

d’avancer et d’apporter leur pierre à l’évolution de ce monde.


Caroline a crée « La veste » avec Olé Khamchanla au théâtre de la ville de Valence,

aux Trinitaires puis au Croiseur à Lyon.

Facebook Cover Photo.png